Mon chevalier

nathaliecoi

A toi C... entre ciel et terre ce soir de lune de septembre

 

Oh….. il t'a fallu en parcourir

Des doutes, des peurs et des oublis…

Guérir ton âme toute cabossée,

Inscrire le chagrin et le deuil

Panser enfin ce livre passé,

Pour un avenir… franchir le seuil…

 

 

Chevalier blessé,

Toi qui m'encourage parfois en vain

Equipé, blindé, armé ou protégé,

Ne crois pas que tout cela est vain !

 

 

J'oscille, parfois perdue

Dans les méandres de mes ténèbres

Toi, le veilleur de mes nuits,

De mes jours parfois aussi

Reçois la grâce de Celui qui mène

Confiant, enthousiaste jusqu'à l'extrême

 

 

Belles ressources de mes matins blêmes

Tes mains se posent sur mon Cœur, j'aime !

Ton regard patient, plus de dilemne

Vient toucher ma joie d'être en Vie

Oui, tu l'as bien compris !

Pour l'ici et le maintenant : je te remercie !

 

 

Je me sens renaitre, me rouvrir

Au beau, au bon et à la Vie !

Et l'espoir inavoué, enfin

De vivre, de frémir

Jusqu'à plus faim

 

 

Je saurai t'écouter t'épancher, patiente

Dans l'ouverture… même distante !

Et plus encore !

Sentir ton captivant destin… tout à éclore

 

 

Nos deux chemins se complètent

Nos ressources, notre âme de poète

Tes failles, tes douleurs, tes blessures,

Mes manques, mes excès, mon besoin d'aventure

 

 

 

 

Tout cela comme une évidence,

Beau chevalier avec ta lance !

Perce mon âme et mes errances

Jusqu'à ébranler mes certitudes

De ce que tu montres de toi, si rude

Sache que j'aime les défis, la multitude

 

 

Jolie marque de confiance

Que m'offrir tes confidences !

Ton intimité, ton sourire

Alors que tu as vu le pire !

Merci à toi tout simplement,

D'avoir Osé. Vraiment.

Et d'être là, si pleinement !

Report this text