Murrir ou grandir.

Blanche Asneige


J'tai tout donné, j'ai pensé qu'à toi, j'marchais en fonction de toi. Tous mes faits et gestes étaient calculés pour m'démarquer, pour exister à tes yeux. Mon temps t'était en grande partie dédié. J'avais une estime de fou pour toi. Le monde me disait de partir, de t'laisser. Te laisser dans ta vie de passionné. Mais j'voulais préserver ces rares moments de bonheur qui duraient si peu et qui devenaient si précieux. Je t'aimais comme personne et j'sais pas si quelqu'un saura t'aimer comme je l'ai fait.  Alors peut être que c'était trop pour toi, mais putain mais parle moi bordel, tu crois que j'lisais en toi? J'me démenais à c'que tout aille bien, mais dès que j'faisais un pas vers toi, tu repartais deux en arrière. J'ai jamais autant fermé ma gueule pour quelqu'un, l'ouvrir nous aurait sûrement fait du bien. Aujourd'hui ça va faire quelques mois qu'on s'parle plus qu'on est des inconnus l'un pour l'autre. Mais tout me rapporte à toi.  Rien qu'un micro truc qu'on a pu partagé me font réfléchir au plus haut point, j'ai voulu maintes fois revenir vers toi, mais tes dernières paroles m'ont tellement fait de mal.  Mes mots sont maladroits et ton immaturité te rend peut être complètement borné, mais sache que jamais je ne pourrais t'oublier..

Report this text