Niffins (Fillory)

Caïn Bates

         La magie exige une canalisation sans faille de l'énergie spirituelle. Si certains magiciens (et sorciers) ont une facilité déconcertante à la manier sans effort, elle a ses limites. Elle puise désormais sa source à Fillory, monde qu'elle a fait naître de toute sa pureté et de sa grandeur. 

   Pourtant, cette magie est loin d'être permissive, elle ne sert pas le monde par bonté mais par profit. Chaque naissance, chaque mort engendrée par magie la rends plus puissante; pour se protéger de la magie, il faut utiliser la magie;  pour briser les charmes, il faut invoquer la magie. Nous ne sommes que des pantins, des outils à son service, elle utilise nos carcasses comme cages de transport. Mais parfois, la magie devient si puissante qu'elle n'est plus capable de se contrôler.


         Tout comme moi, des magiciens ont trop puisé dans la magie. Peu importe la façon dont nous y sommes parvenus, la magie a finit par nous consumés, corps et âme. Devenir un Niffin implique de se transformer en magie pure, d'obtenir la puissance d'un demi dieu jusqu'à être invincible. Parvenir à nos fins par tout les moyens possibles, aucune limite ni aucune loi n'est parvenu à stopper les monstres de notre espèce. Monstres, oui, car ce trop plein de magie exige de s'alimenter en énergie au point de nous transformer en sociopathes sanguinaires. La nourriture, le sexe, les drogues; plus rien ne nous apaise.

    Ainsi naquit le Papillon, né simple mortel, devenu apprenti magicien, changé en Niffin par sa soif de vengeance. C'est là tout le danger de la magie, il n'y a pas un seul d'entre nous qui c'est un jour levé pour le bien de tous avant de perdre toute son humanité. Au final, elle n'est fait que pour changer les anges en démons. 



Signaler ce texte