noirrr....

David Ralin

Hanté je dépose les armes

Laisse en moi monter la beauté noire

Le paradis pour moi serait cauchemar

Comme des poignards

Je taillade mon histoire

Epousant ma chaste Hécate,

Chaque soir, chaque soir.

L'écarlate, ma flamme

Fait de l'obscurité mon bonheur.

Ma génétique sortir du tragique

Broyer du noir, cette mort aux rats

Ranime la lumière de mon trépas,

Cette angélique boulimie sismique

Ravive des retrouvâmes

Des écailles de mon cœur.

Quand je défraie à effrayer

Les tripes à l'ombre

Le sombre épouse ma froideur

Dans la torpeur qui gronde

Celle qui envoute mes peurs,

Ces grandeurs qui nourrissent

Mon supplice en délice.

A l'esprit

Overdose d'incendies

Braises en lames

Transi du mot qui surgit

Je pavoise, me pavane

En une agonie vivifiante

Du blanc au gris

Je m'en nourris….

Report this text