Non, mais ça n'va pas!?

Claude Van Hoeymissen

Il était une foi,

et je peux dire,

quand ce temps là.

On croyait!

Une jeune fille, une fois

avait sans rire,

composée un opéra.

Pour le fils de Yahvé.

«Fais moi, une place dans ton linceul,

Tu verras, tu t’sentiras moins seul!»

Chantait Marie Madeleine à Jesus.

Mais lui, tout occupé à travailler à 

la gloire de son père,

ne l’a point écoutée!

Une jeune fille, une fois

avait sans rire, 

composée un hymne

Pour le fils de l’homme.

Il aurait pu être roi

et même pire.

Mais ça ne comptait pas.

Elle y croyait!

«Moi je t'offrirai, des perles de pluie

Venues de pays, où il ne pleut pas.»

chantait-elle les yeux plein d’eau,

mais lui occupé à bâtir son entreprise

l’a traitée de mytho!

«Non mais c’est bientôt fini ce délire? Ça va durer encore longtemps?» 

Bon, bon, excusez moi, je vois bien que ça commence

à vous prendre la tête. 

Alors, il nous faut conclure, ou essayer en tout cas; en nous posant un certain nombres de questions :

Triste histoire sans issue?

Amour éploré non partagé?

Allait-il, insensible, rester de marbre, devant tant de détresse?

Pourrait-il rester sourd à tant de dévotion?

L’histoire avec un grand «H» ne le dit pas. En même temps,

 est-ce que cela aurait pu finir autrement?

Pour un homme croyant en l’immaculée conception et capable de marcher

sur l’eau, l’amour terrestre devait paraître dérisoire et illusoire.

Quand on est prêt à se donner à tous, comment concevoir un avenir à deux? 

Comment être exclusivement amoureux d’une seule  femme, quand on se veut universel? 

Pourquoi ? Comment? Quand ?

Il était une fois…

Report this text