Nudité

strigidae

Etat de ne pas être recouvert de vêtements,
Mais d´être ouvert à ses sentiments.
Si je mens je vais en enfer,
Et je m´en ferais un parterre.
Duquel j´observerais la scène,
Au théâtre de l´obscène.
Obstinée j´aimerais être,
Mais obsédé est mon hêtre.
Caduques sont mes feuilles,
Elles se détachent en un clin d´œil.
Cette éphémérité m´effraie,
Et freine ma spontanéité.
Impression de ne pas être dans le vent,
Je me presse au soleil levant.
A compresser la vie,
Et comprimer mon avis.
Ravie pourtant de me noyer,
Dans les ailes déployées.
D´oiseaux de bon augure,
Qui fendent mon armure.
J´arbore un air blasé,
Mon blason n´est pas doré.
Mais j´aspire à me dévoiler,
Prendre le voilier de la nudité...


Report this text