ON AURAIT DU

lou-gree

Rien ne sert vivre avec des remords et des regrets

On aurait du

aller chercher ce monde

où le soleil brille de mille feux

se cacher là, dans l'ombre

éviter la colère des dieux.

On aurait du

salir nos amours propres

réanimer nos amours mortes,

délester nos bras encombrés

de ce temps insatiable

qui nous bouffe lentement.

On aurait du

s'aimer sans faux-semblants

s'aimer sans faire d'histoires

s'armer de patience

afin de préserver

nos cœurs bosselés

dans le creux d'un mouchoir.

On aurait du

apprendre à s'envoler

attendre pour s'écraser

sur une terre encrassée

par nos colères malsaines,

comme deux étoiles paumées

dans un ciel voilé de haine.

On aurait du

s'évader de cette cage

prévoir le futur autrement

marcher là haut sur ces nuages

déplier nos ailes à tous les vents.

On aurait du

sentir venir l'orage

sentir ses mains mouillées

s'attarder sur nos visages

On aurait du tenter de fuir

au premier grondement

au lieu de s'enliser

dans des sables émouvants


Mais les remords et les regrets

ne servent qu'à éroder

la roche de nos élans

Ils nous rongent de l'intérieur

sans qu'on le sache vraiment

ils sont comme le sel avec lequel

on frotte nos bonnes consciences

juste bon à conserver

ce que l'on pense essentiel

à nos frêles existences

Lou Gree – Tous droits réservés – le 17 décembre 2020

Report this text