Page de verbe

Francis Etienne Sicard Lundquist

sonnet



 

Comme des bulles d'or prises dans un ruisseau

Les yeux de la déesse enfoncent dans l'argile

Des bulbes de soleil dont le souffle fragile

Ecarta de la mort un enfant au berceau.

 

Un panier d'osier frais d'un éclatant ponceau

Vagabonda sur l'eau porté d'un flot agile

Jusqu'aux berges du fleuve où selon l'Evangile

La nef vint s'abriter sous un riant arceau.

 

Déjà prince l'enfant guidera sans relâche  

Toute une nation rebelle, dure et lâche

Qu'il nourrit d'une manne au divin goût de miel.

 

Puis la terre promise au bout du long voyage

S'ouvrit à leur regard comme un cadeau du ciel

Que Dieu dans son amour leur offrit en partage.   

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2014

  • Un joli poème biblique :)

    Pas fan de la rime riche "relâche"/"lâche" mais bon c'est personnel.

    Du bon travail ;)

    · Ago over 5 years ·
    Portrait papy marcel bis

    camille-de-vaulx

    • Merci de tout cœur
      et comme vous je ne sus pas non plus très satisfait de cette rime, à retravailler !
      Merci encore de tout coeur

      · Ago over 5 years ·
      Vitraux de songes 2 version papier

      Francis Etienne Sicard Lundquist

Report this text