Pataquès

James Px.

De miss univers à miss galère

Le cerf broute le gazon sur mars

Et ça repart


Il y a des gestes prosaïques

Qui sont des gestes invincibles

L'ogive n'est pas une plume noire 

Juste une nervure musicale 

Une encre numérique pour l'éternité


Si l'on sait naviguer

Sur l'eau trouble de la toile

Envie de moderniser le long

Avant de voler au secours du court

Ma fibre est-elle en bon état

Pour attirer l'audience à écouter

Votre agrément est essentiel


Bien qu'avec l'âge

Il est plus difficile

De masquer la fatigue

Après une séance d'hygiène

Cet art d'être ensemble

Me pousse encore plus près de vous

De vous sentir avec moi

Contre moi

Une quête du bonheur

Où les « fousentiments »

Sont des oiseaux de paradis

En vol stationnaire

Et les ogres

Des nains de jardins en paille

Enduit de saindoux


Ah si j'avais pris l'avion à l'heure

Je ne serais pas là

À écrire des vers

Sans étoiles ni têtes

Finalement

Être conscient et reconnaissant

D'avoir la chance

De vivre librement

Au coin du feu

Ou allongé sur une peau de bête

Qu'on n'a pas tué

Parce qu'elle n'est que pure imitation


Libérer

Ce n'est pas écrire

Ou parler

C'est faire

Alors faisons


Ah si j'ai décidé de faire le contraire

De ce qu'on m'a toujours dit

Ce n'est pas simple

Mais ça rend plus fort


Cynique et pessimiste

Je crois à des jours meilleurs

Orgueilleux ou péremptoire

Juste une paire audacieuse

Démotivé et paresseux

Un brin pragmatique

Égoïste et jouisseur

Un brin de vérité

Avec une part visible d'altruisme

Quand tu touches à l'autre

Par identification

Tu me touches


Alors requinqué

Report this text