Mauvaises graines...

franzzzz

On sait  qu'un grain de sable
Ressemble à un grain de sable 
Mais on sait aussi que chaque
Grain se veut méconnaissable.

On peut faire comme si tous les grains
Ressemblaient à des grains de quartz :
Grains de sable, grains de poivre…

Discrets, tous les grains d'ici mêlent
Le grain de sel que chacun dissimule.
Tant et si bien qu'à six mille,
On les discerne assez mal.

Ainsi par grain de malice
S'ils se sont rendus si lisses
Sous la licence trompeuse des apparences,
C'est Pour la mise en scène
Ou pour la mise sous silence.

Parce qu'ils ont un passé, les grains
Comme ces mafieux Monténégrins.
Les grains ont un passif
Qu'on nous cache sous des bâches en plastique.

Sourire figé et regard impassible
Tout ça n'est qu'un pastiche.
Malgré les grimages, ce que leur bruit masque
Ce n'est que l'expression, l'allure et les grimaces

Il faut se méfier du grain de l'image !
Le grain du papier n'influe pas sur l'écrit ; sache 
Qu'à force de tromperies sur la marchandise,
Souvent les petits grains ne font plus que s'agrandir !

A l'instar de quelques faussaires de facettes
Ils se changent les faciès, se fardent les paupières
Des talons aux sourcils, des fossettes au menton
Le maquillage sait à quel point nous mentons. 

On a chacun sa part immature,
Du genre "Pas pris, pas vu",
On vit sa vie de caricature
On travestit jusqu'à sa signature.

Pas vous ?

Mais quand on grandit pavot,
Du chemin jamais on ne cicatrise
Alors on se dit pas beau
Et souvent même qu'on triche.

On a beau être grain de sable
On ne sera jamais sur la bonne plage.
 jamais la bonne couleur, Jamais le bon pelage,
Jamais le nez assez plat…

Pour faire oublier qu'on n'est né que là
On réverbère, on se donne un éclat !
Le grain de lumière qui rayonne n'est pas pour déplaire
Souvent on scintille, on reflète mais rarement on éclaire

Pour ne pas que le mal s'enracine, 
On peaufine son masque à l'argile !
Qu'on rectifie, qu'on camoufle le fragile !
Qu'on harmonise le grain de peau, qu'on éparpille
Qu'on estompe le fond de teint, les pampilles !

Arlequin, on fait celui qui parle bien,
Le grain de voix se pare : Sequins, strass
Le vieux papier se fait parchemin parce que
Ce sont les motifs de convenance
Qui veulent qu'on se donne contenance.

A force de se mentir, car il faut bien qu'on se mente,
Libéré de l'ivraie le grain grossier s'improvise semence…
Sable / pas sable, il ne craindra plus dégun
Ni les grains nobles, ni plus aucun autre grain

Stable, pas stable... on ne lui demande pas ça...
Rien ne se met en travers de son passage.
On ne veut pas de gringalets,
Pourvu qu'on ait des grains gaulés !

Nourri de grains de folies et de soleil,
Face aux brins d'herbe folle terrifiés,
aux grains cheums, aux grincheux,
Le grain grossier se veut fort et fier
Tel un grain de café torréfié.

Son brin d'ADN va les piétiner :
Il n'y a plus que des fauves dans le bestiaire !
C'est lui qu'on choisira, l'esprit libre,
Des années plus tard, à la pépinière.

Ogm, manipulation, déséquilibre,
Pourvu qu'on paye en espèces !
En attendant les jardins se désespèrent :
Autant semer par des jets de pierre….

Pourquoi est-ce que ce
Grain grossier est devenu le modèle
De ce bussiness sâle, moderne ?
Monsanto, Bayer la petite graine se monnaye
Comme un poison, comme des salmonelles

Le smile de l'Oncle Ben's n'est qu'une dinguerie !
Y pense t on face au dernier grain de riz ?
Comme un symbole demeuré seul dans son bol,
D'où vient ce grain que les sachets emballent ?

Parce qu'ils ont un passé, les grains
Comme ces mafieux Monténégrins.
Même les grains de riz ont un passif
Qu'on nous cache sous des bâches en plastiques.

Sourire figé regard impassible
Si seulement Tout ça
N'était qu'un pastiche.

Ben, Faut-il se méfier du grain de l'image ?
Le grain du papier n'influe pas sur l'écrit ; sache 
qu'à force de tromperies sur la marchandise,
souvent les petits grains ne font plus que ça : grandir !

Report this text