Poésie sur une ex idéa

peterpanpan

Sur son sein soupirent ces vers

Et mon souffle, et ses parfums.

Ses yeux clos de désirs sévères

Promettent la mer au marin.


Sur ses lèvres roses d'enfant,

Canotent désirs cabotins

Et fines mèches de safran

Brillantes comme de l'or fin


Son corps de Vénus endormi

Semble attendre sous les ombrages

Le fourmillement de l'Ornier.


Sur terre j'ai connu l'houri,

La sylphide mère des orages

M'abattant depuis cet été !


















Report this text