Pompier story (7)

aile68

Je ris, je pleure à l'intérieur, je laisse aller le monde, je le regarde passer comme les vaches regardent passer les trains. Assise sur un banc près de la berge, les idées se mélangent dans mon esprit torturé, une seule question: "Que faire?". Je suis dans l'incertitude la plus totale, d'un côté je voudrais faire plaisir à mon époux, ma mère a bien eu quatre enfants avec mon père. Certes il n'était pas pompier mais la vie est un risque de toutes façons. Certes... Ce petit mot m'aidera-t-il à me libérer du fardeau que je trimballe depuis deux mois? Certes la vie est un risque, certes des milliards de gens ont eu des enfants avant moi, des milliards de femmes de pompiers et il en sera ainsi jusqu'à la fin des temps. Certes... Mais... Je ressens ma singularité comme une douleur, un gros poids, pourquoi ne suis-je pas comme les autres? Je n'ose pas en parler, à qui en parlerais-je d'abord? Ma mère me dit d'écouter mon coeur, mon époux ne me dit plus rien à ce sujet, ses derniers mots ont été: "J'attends ton feu vert". Il reste bloqué à l'orange. Il y aurait-il un léger espoir pour débloquer la situation? Le jour je me plonge dans mon travail et dans mon projet associatif, plusieurs femmes de pompiers sont d'accord pour venir une fois par mois à la maison, ce sont des femmes du coin d'âges assez différents, j'ai 24 ans, je suis encore une enfant. Est-ce que j'exagère? Est-ce que je manque de maturité? C'est quoi le courage? Une force morale qui fait commettre des actes insensés ou dangereux. Avoir des enfants c'est pour moi une folie. Est-ce que je remets en cause les compétences de Fabien face au feu? Un accident est si vite arrivé! Je me lève et décide de marcher le long de la berge. Le fleuve coule, imperturbable et paresseux sous le soleil d'octobre, cette année l'automne est bon comme du pain sorti du four. Je reprends le chemin de la maison, Zoé ma chienne labrador tourne autour de moi, je la rattache à cause des promeneurs qui s'approchent. Je suis comme ma chienne, attachée à cette idée d'avoir des enfants ou pas. Je ne devrais plus y penser, ça m'aiderait peut-être à y voir plus clair. Ne plus y penser, c'est ça qu'il faut faire dans un premier temps, le reste suivra... J'espère.

(à suivre)

Report this text