Pour la 37e journée consécutive, il arrive à l'heure au travail

Jonathan Penglin

À la manière du Gorafi.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, un cadre du service RH d'une société de fournitures de bureau semble bien parti pour battre le record de ponctualité de sa branche.

Valenciennes, le 16 juin 2016. Henri-Pierre S., assistant à la gestion du personnel de Toramine SA, est arrivé aujourd'hui à l'heure à son poste pour la 37e journée d'affilée. L'homme de 44 ans, pourtant simple amateur, a d'ores et déjà pulvérisé le record de ponctualité de sa catégorie, établi en 2013 à 12 jours par Martine B., conseillère en gestion à Sarreguemines. S'il assure ne s'entraîner que de manière très anecdotique, Henri-Pierre est pourtant en bonne voie pour s'attaquer au record toutes catégories confondues, établi par le mythique David C. en 2009, à pas moins de 44 journées de ponctualité consécutives. David avait d'ailleurs immédiatement pris sa retraite, comme le lui autorisaient cet incroyable exploit et son statut de sportif professionnel de haut niveau. La performance de Henri-Pierre — simple amateur, rappelons-le — suscite cependant déjà suspicions et rumeurs de dopage, qui trouvent un écho particulièrement favorable au sein du fan-club de David. L'intéressé assure pourtant être « simplement en très bonne forme, c'est tout. » Si Henri-Pierre a toutes les apparences de l'honnêteté, les regards se tournent vers sa hiérarchie, qui compte en effet plusieurs anciens concurrents de David. Auraient-ils été jusqu'à doper Henri-Pierre à l'insu de son plein gré, afin de prendre une revanche tardive ? C'est la question que certains se posent. La direction du service RH de Toramine n'a en tout cas pas souhaité faire de commentaire.

Report this text