POUR UN WI POUR UN NOM

dessadelaire

  PROJET SKETCH 1’ POUR LA VEBSERIE / LE VINVINTEUR / FRANCE 5

                                               « Vie privée à vendre »

 POUR UN WI POUR UN NOM

(Zazon et l’internaute sont devant une bibliothèque, ou une étagère avec des livres)

-    T’as lu 1984 de Georges Orwel ?

-     T’as pas un truc plus d’actualité ?

-      « Big Brother is watching you », on est en plein dedans !

-       Comment ça ?

-       Tout ce qu’on fait est analysé, décortiqué, statistisé comme si une caméra invisible nous observait en permanence…

-        Tu veux dire que quand je poke ou quand je like un truc tout est enregistré puis utilisé ?

-       Oui, et même revendu à des sociétés qui ciblent ce que tu serais susceptible d’aimer, d’acheter !

-        Whaou le flip !

-       Le flic ouais ! On est tous en liberté surveillée sur la toile…Et ailleurs aussi avec les cartes bleues, ou le téléphone portable on peut te suivre à la trace, tout connaître de ta vie privée.

-       La puce est en nous, ça me gratte rien que d’y penser !

-       Va falloir que t’upgrade ton humour !

-       Je crois que je préfère sauvegarder mes données…

-       Pour ça, t’es prêt à vivre sans les réseaux sociaux, sans internet, sans smatphone ?

-       Tu veux dire comme en 1984 (Il prend le livre)…Ça rend parano ton truc !

-       T’as le choix entre partir élever des chèvres dans le Larzac ou rester ici et accepter de te faire dépouiller de tout ce que tu représentes pour la société de consommation!

-       On devrait exiger d’être payé en retour des données qu’ils nous volent à notre insu !

-       Ç’est pas bête !

-       C’est décidé ! (imitant Jacques Brel)    Ne me tweete pas, ne me tweete pas !

-       Alors là, respect, je crois que ton appli humour vient d’être installée avec succès (bruit d’une application installée avec succès)

      Jean-Luc Martin© février 2013

Report this text