Premier degré

sandocha

On dit:

- Le con, ignorant qu'il l'est, seul son entourage s'en trouve dérangé.

Je dis:

- "On" est un con.

C'est qu'il y en a d'autres, loin d'être bête, qui sont coincés dans le premier degré; ceux qui ne rient pas car ils sont en souffrance. Ceux là, souvent, n'ignorent rien de leur condition ; ils ne savent juste pas comment faire pour "prendre du recul", ou "sourire à la vie". C'est au-dessus de leur force.

A ceux-là, j'aimerais en dire beaucoup... Mais rien ne sort: les mots n'aident pas toujours à soigner les maux...

Du moins, c'est la sensation que j'ai quand je suis face à toi: qu'est ce que je pourrais dire, faire pour te sortir de toute cette douleur?

...

Alors, je dis:

Suis là.

Report this text