Premier soupir

saan

Premier soupir

Jugé trop à l’étroit , ils m’ont évacué
Sous un parterre de fleurs , je me suis dissipé
Et malgré tous mes pleurs , ils ont tranché le lien
Qui séparait les morts de ma cabane en bois .

C’est au sein de ma mère que je me suis pendu
Pour une histoire d’amour dans un sinistre hôtel ;
Des géants m’initièrent au monde interactif ,
Je restais avachi des jours à me droguer .

Puis pendant des années , on me gava l’esprit ,
J’avais perdu la tête et mon amour avec
Des trucs insensés d’organes insensibles
Que même les pilules bleues ne rattrapaient pas

Dès lors j’ai attendu la mort avec regret ,
De l’or j’ai retenu l’amour avec remords ,
Quant à la clé de voûte , elle doit se situer ,
Entre cet état là et celui qui n’est pas .

Report this text