Prenons les armes pour vaincre la mort

bellamy

Tu peux y arriver.

J'en suis sûr.

Tu peux ranimer ton sourire dans cette brume.

Ces maux jetés font de toi cette si belle personne à qui je tiens.

Je serais ton remède, pour panser ces plais, ensemble nous résisterons, nous combattrons l'abysse de tes peurs.

Tu es l'aurore de toute une vie.

Quelqu'un d'unique, vraiment, même si je sais que tu souffres, que cette peine te suit ou que tu ailles, mais je ne te laisserai jamais, nous effacerons ensemble l'ardoise de ton passé pour y réécrire à l'encre indélébile le terme espoir.

Il y aura toujours des réponses, toujours une échappatoire.

Tout fait sens, nous deux.

On oubliera jamais, nous sommes les passions, nous sommes les rires, nous sommes la vie.

La douleur sera loin, décrochée de ton cœur, remplacé par le verbe vivre.

Partons, partons ensemble, juste nous deux, main dans la main.

Plus de rayons, seulement le boulevard des tes rêves oubliés.

Prenons les armes pour vaincre la mort.

J'arracherai ces stalactites qui te percent le cœur, je reconstruirai l'empire de ton sourire.

Accroche toi, tu peux le faire, je crois en toi.

Respire, souffle, ça ira.

Tu ne sombreras jamais, je serais toujours là, au bord du vide pour t'empêcher de tomber.

Maintenant, nous sommes deux. 

Bellamy. 

Report this text