Printemps

Joelle Eymery

Le givre a fondu aux branches de l'hiver

mais mon coeur reste glacé d'effroi

Tu es parti aux confins de la terre

je t'ai perdu et mes espoirs avec toi ...

Si le printemps aux arômes puissants

est là, sur les chemins les fleurs naissent

l'herbe verdoie et suit son cours le temps

tandis que s'éloigne ta tendresse ;

si je n'ai su te retenir, le fil des saisons

est rompu : désormais il n'existera plus

que le sommeil au gouffre profond

et que le temps qui file à l'horizon ...

Report this text