P'tit bout 2

aki

Alors voilà ;

J'ai pas grand chose dans la vie,

À part du temps et de l'appétit

Je crois d'ailleurs que c'est comme ça que j'écris

Pour l'instant j'me fais pas trop de soucis

Je fais mon p'tit bout de chemin

Et puis j'me dis..On verra bien

J'avoue que je remet souvent au lendemain

En même temps faut dire que c'est ma vie

Pas celle d'un autre

Alors j'agis selon mes envies

Portant mes plaies et toutes mes fautes

J'envie souvent mes amis

Mais je ne veux pas être qu'une copie

Incorrigible par dessus tout, je sais,

Mais tout le monde fait des ratures

Pas très bon tout cela, m'enfin j'essais

-Et après ça dit vouloir sauver la nature..-

Il y en a qui se disent parias, bobos, célèbres

J'en revois un qui me parlait de la plèb'

Moi je trouve que les gens sont beaux

Même si..oui, la bêtise est humaine

Mais il faut ce qu'il faut,

Je sais que ça te fait de la peine

Quand ces mêmes gens disent des trucs salops

Crachant leur haine

Mais dis toi qu'ils sont sûrement oppressés

Ou bien même qu'ils n'ont rien vu passé

Enfin tu sais, peut-être qu'ils regrettent

J'essaie toujours de m'en rappeler

Que malheureusement, s'il y a de la lumière

On parle aussi d'obscurité,

Et quand y'a de la colère

Essaie juste de pardonner

De toute façon, on apprend avec le temps

Je sais que ça secoue énormément

Mais pour l'instant

Rappelle toi du plus important

Et oublie l'insignifiant

C'est le principal à retenir

Que s'il y a de la vie, y'a de l'avenir

Et qu'il y aura toujours pire

Mais faut pas en faire un plat

Ça serait trop dommage

De faire gronder l'orage

Alors qu'il y a tellement plus fabuleux

Suffit juste d'ouvrir les yeux

J'te jure, y'a rien de plus précieux

Que les pépites d'une vie à deux

Ou encore ce grand bleu

Qui s'étend vers l'infini

Pour ciseler l'harmonieux

Dans le grand plongeon de la vie


Alors tu vois ;

Je m'applique tous les jours

J'ai fais des choix

Et je me battrait pour

Même si parfois

Je baisse les bras

Toi à qui je dédis ces maux

Ne fais pas cette erreur-là

Et souviens toi de ce qui est beau

C'est tout ce qu'il te faudra

Pour entendre ces mots

Quand l'heure sonnera

Promets moi que tu viendras

Quand je ferai appel aux vivants

À tous ces prédateurs du temps

Pour leur demander de m'emmener

Ils peuvent bien me traîner

Peu importe

Du moment qu'ils me prennent

Et qu'ils m'emportent

Dans leurs voyages inespérés

C'est tout ce dont j'ai rêvé

De pouvoir un jour m'en aller

Sans regarder derrière

J'aime mieux avancer

Et enterrer cette colère

Qui ne faisait que me freiner

Et me tirer loin en arrière

Mais c'est bon, j'me suis tirée d'affaire

Une vraie galère dont je suis peu fière

Mais à vrai dire, tu vois

Y'a tellement plus que ça

Alors je pris pour que les gens le voient

Report this text