Punchlines

Aurelie Roumy

aussi dit phrases chocs

J'ai un aveu à vous faire : Je tire ma plus grande inspiration de mon quotidien. Un quotidien rythmé par mes enfants. Impossible de m'ennuyer. Il ne se passe pas une journée sans un rire/fou rire avec eux.
Ou plutôt, j'ai beaucoup de mal à garder mon sérieux. 

J'ai décidé de vous livrer aujourd'hui, pèle-mêle, les phrases qui leur sortent de la bouche.
Peut-être comprendrez-vous mieux comment j'entretiens ma "douce" folie (à moins que je ne sois tombée dans la marmite à la naissance...) et ma non- crédibilité.

Bonne régalade. 
Je retranscris les propos tels quels.

(Ceci est un extrait pour cette journée seule...)

- "Les gens qui s'acharnent sur le matos qui ne marchent pas en tapant dessus... y sont à moitié débiles. C'est comme taper un tétraplégique et lui dire "tu vas marcher maintenant."

- " Des fois j'ai tellement la flemme que j'ai même la flemme de dormir."

- " A quatre du mat' je m'étais réveillée parce que je m'étais endormie."

- "Si je mets dus chip's au vinaigre sur ma piqûre de moustique à la place du vinaigre, ça marche aussi ?
Et avec des feutres alcooliques ? Bah quoi, y a de l'alcool dedans aussi..."

- "J'ai trouvé, je me souviens, ça y est
Quoi donc ?
Euh attends, j'ai oublié."

- "N'empêche, être gaucher ça doit être trop galère. Genre quand t'ouvre une porte, nécessairement tu te la prends dans la gueule"

- "J'suis une gamine, j'ai cinq ans et demi, c'est incroyable !! 
Pourquoi?
Parce que je dis PROUT"

- (s'adressant à moi) "On dirait un jogging de "Cindy" piercée là (désignant de son doigt le dessus de la commissure de sa bouche) avec deux enfants de deux et cinq ans qui crient dans le bus, qui sait pas mettre du liner ni du mascara et qui met du crayon à lèvres plus foncés que son rouge à lèvres."

- (mangeant de la salade) "Meeuuuuuh"


Epic, logique, imparable !!!! 


Aurélie




Report this text