Obéissez

jeanduvoyage

Connivence intellectuelle entre Arendt, Sartre, Aristote, Alain et Milgram. L'expérience de Milgram: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram

Dans ses expériences décrites dans la ''Soumission à l'autorité'', Milgram constate un état psychologique qu'il appelle état ''agentique''. Cet état est une aliénation du sujet qui se retrouve, d'une certaine manière, dépossédé de la responsabilité que lui impose normalement sa conscience morale. Ce phénomène décrit lors de ses expériences est le même que l'on constate durant le procès du nazi Eichmann. 

Milgram s'interroge, il se demande comment ce sens de la responsabilité morale peut il disparaître au profit d'une obeissance aveugle. 

Si l'on s'intéresse au travail de Sartre sur la ''mauvaise foi'' alors tout devient limpide. La mauvaise foi consiste à nier une réalité en vu de maintenir un fonctionnement normal. Ce mécanisme est un phénomène léger de refoulement qui permet d'éviter que soit posé un dilemme de l'esprit entre ce qui lui est demandé et sa propre conscience. La conscience morale se dissout en une inconscience morale.

Dans ce cas nous sommes en présence d'un vide de la pensée, Hanna Arendt s'est penchée sur cette problématique lors du procès d'Eichmann : '' C'est dans le vide de la pensée que naît le mal''.

Ce phénomène ne montre pas une lacune morale proprement dite mais l'incapacité de l'individu à assumer sa responsabilité morale face à une autorité. La question du choix ne se pose pas.

Le dilemme est celui-ci: obéir ou désobéir. L'obéissance au puissant est psychologiquement plus simple, moins exigente, moins risquée et rejoint un instinct, celui de la conservation. Ce lien avec l'instinct de conservation n'est en rien rationnel car dans le cas de l'expérience de Milgram l'individu ne prenait aucun risque à défier l'autorité. Ici, nous pourrions simplement faire allusion à Aristote dans ''Éthique à Nicomaque'' où l'homme mauvais est celui qui a pris l'habitude de mal agir et il a perdu d'une certaine manière son sens moral. À force de se soumettre, l'homme en vient à être dépossédé de son sens moral qui est inhibé.

La désobéissance suppose une conscience aiguë et la construction d'une pensée. L'état ''agentique'' est une alienation qui crée une torpeur, un etat vegetatif constant. Plus les masses égarent leurs facultés morales, plus elles obeissent aveuglement aux puissants créant ainsi les conditions de nouvelles atrocités de grande envergure.

Comme le disait Alain : ''Penser c'est dire non''.

Cette expérience renouvelée en France il y a quelques années nous montre que ce sujet est loin d'être clos:

https://m.youtube.com/watch?v=6w_nlgekIzw

  • Dans soumission à l’autorité, le sujet se prête de toute bonne foi, sans intention particulière à une expérience de psycho sociale pour laquelle il est payé en tant que cobaye. C’est l’engrenage de l’expérience qui l’amène à un conflit intérieur destructeur. Ce qui peut lui être reproché, c’est sa naïveté devant l’autorité. Car à l’énoncé du dispositif, il aurait dû déjà refuser d’y participer aux simples mots de décharges électriques. Mais c’est si facile de dire cela et de juger, Qu’aurions nous fait ? Qu’aurais-je fait dans la situation ?

    · Ago over 3 years ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • Merci pour ton commentaire. Je crois que lorsque tu t'engages à faire quelque chose, tu le fais. Je pense que l'esprit critique est l'exception qui confirme la règle sans quoi la vie serait fatigante. Dire que les personnes ont été naïves, c'est vrai, mais peut on honnêtement leur faire le reproche? Je ne crois pas, ils se sont prêtés au jeu. Je pense que ce qui peut être reproché aux participants c'est d'avoir pris l'habitude d'obéir aveuglément et sur ce point je rejoins Aristote. Pour moi, ceux qui ne sont pas allés au bout sont ceux qui, sur un plan psychique, ont réussi à préserver leur sens moral conscient. À un moment ils ont été frappé par une évidence très humaine dirais-je. Qu'en penses-tu?

      · Ago over 3 years ·
      Fb img 1503589108379

      jeanduvoyage

    • J’en pense que, tout simplement, la liberté d’esprit n’est qu’un leurre. Nous ne sommes que le produite de notre apprentissage culturelles. Prisonnier, aussi de celui-ci, maintenant, fort de cette connaissance, nous pouvons exercer un esprit critique (relatif) sur notre environnement. Que de discours sérieux ! Ce n’est pas mon genre. Je ne sais pas si tu connais les conneries que j’écris ?

      · Ago over 3 years ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • La connerie n'empêche pas le sérieux. Regarde bukoswski!
      Ce que tu dis sur la liberté me rappelle ceci:
      "Les hommes, donc, se trompent en ce qu'ils pensent être libres ; et cette opinion consiste uniquement pour eux à être conscients de leurs actions, et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés."
      Tu es peut être spinoziste...

      · Ago over 3 years ·
      Fb img 1503589108379

      jeanduvoyage

    • Non! Je suis freudien, nobody is perfect!

      · Ago over 3 years ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Il était probablement spinoziste...

      · Ago over 3 years ·
      Fb img 1503589108379

      jeanduvoyage

    • j'sais pas !

      · Ago over 3 years ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

Report this text