Question d'emballages

le-fond-et-la-forme

QUESTION D’EMBALLAGES

Je vous avais prévenu

«un jour, je vous emballerai!» 

Mais vous ne m’avez pas crue…

Regardez-vous, que vous êtes laids! 

Pauvres souvenirs de voyage, petites choses de rien,

Bibelots de pacotilles, cadeaux mesquins,

Ramassis d’objets sans âme, 

Appareils high-tech soi-disant dernier cri

Indispensables à notre vie, à VOTRE vie!

Je vous l’avais pourtant dit.

Du papier, de la ficelle,

Je vous emballe, et hop, comme par magie, 

Vous disparaissez, vous vous évaporez, 

Vous laissez place à l’immatériel,

Aux sentiments, à l’émotion et à l’amour,   

Il me reste enfin le silence, le rêve et 

…l’ennui.


Report this text