Réelle féérie

artisreflex

J'ai cru souvent voir cette petite fée, dans les brumes de Paris. Dans cette nuit mille et une étoiles aux éclats tendres renvoyaient la lumière d'un visage si doux, et qui me sourit. En tous sens des reflets scintillent et moi confus je me perdais à les suivre.  Ici et là j'ai cru maintes fois sentir sa présence, et chaque rue devenait alors le sentier à gravir d'un terrain familier de chance. Il m'a semblé c'est sûr, entendre sa voix, doucement tout près comme une promesse de récompense. J'imaginais jusqu'à la toucher à peine, figeant l'instant du rêve. Et quand l'air toujours se faisait plus clair, l'absence revenait plus forte, partout autour la réalité. Réverbères, enseignes, brillantes vitrines réapparaissaient comme les astres urbains désenchantés. Ne restait rien d'autre que le souvenir, une béance à nourrir.

Report this text