RELIQUES LYRIQUES

Pierre Scanzano

Proses... Vers...

Je me m'interdit rien... J'évite tout

Le temps ne m'aime pas  me saisit et aspire hors de lui..

Vers quel-moi-d'autre dois-je me diriger ?

Où suis-je  en celui qui est ?

Est-il possible que je sois celui-qui-est ?

Et l'autre qui n'est plus est-il  encore celui qui-n'est-plus ?

Ou alors est-il celui qui n'a jamais été ?

Pourrais-je me confondre en ceux dont je ne suis pas ?

Et pourquoi pas ?

Pourquoi ne suis-je donc pas... sans être ?

Pourquoi ne serais-je ceux et celles qui ne sont pas moi ?    Qui sont en réalité autant que moi  ceux et celles-que-je-suis ?

En quel honneur devrais-je avoir peur de m'avancer   d'un pas ?

Si loin au-delà d'un simple pas   de moi éloigné ?

Pourrais-je revenir en arrière ou ne pas revenir ?

Suis-je sans arrières pensées de revenir en arrière ?

L'arrière serai-il le même laissé avant d'avancer d'un pas ?

Quel est mon pas à faire absolument ?

Et mon pas à ne pas faire absolument ?

Qu'en est-il de mon pas si j'avance de deux pas ?

Suis-je sûr d'avancer sans reculer et avancer à nouveau ?

M'en vourait-on de ne revenir  que si je suis celui qui n'est plus ? Et ne plus être celui que j'étais  avant que je ne sois celui que je suis   sans être celui de maintenant ?


Les choses ne sont pas simples mon dieu...  pas si simples   Les êtres qui sont  voudraient être ceux qui ne sont pas  mon dieu... qui ne sont pas  Et ceux qui ne sont pas ou peu de quelque chose qui n'est rien voudraient être ceux qui sont en entier quelque chose de rien  mon dieu... quelque chose de rien   Ceux qui ne se sentent pas être  ne le seront jamais assez mon dieu... jamais assez    On devrait en ce cas nous répéter en boucle de personnages identiques  mais avec l'illusion de ceux qui sont différents et renouvlables   Le temps nous passerait la main  de temps à autre  pour qu'on se fasse la main sur notre vide...

Nous serions   la solution  évidente sans fin    Sans fin la solution évidente...  L'énigme restée énigme... L'entité sans Identité... L'identité sans Entité....

***

Choisissez !    Que chacun puisse le faire en toute quiétude   Prenez l'envol au sens littéraire que vous voudrez voler mes amis !  Débrouillez-vous   mais volez haut   La stratosphère illuminée vous attend de pied ferme   Je vous suivrais volant de mes mots  De mes moi  De mes vous    Volant sur le bas ventre  rasant le vide  mais volant en moi   Soul de moi  de  n'être que ce moi affligé de moi   Alors que je vise  l'impossible qui est en moi  et en vous...  

Et qui fuit vers les autres Les autres qui me voient tel que je suis  Celui de mes yeux de ma bouche  x ou y   De ma voix sans fenêtre  Mes pensées sans le vert des algues de l'impossible  Venez asseyez-vous dans mes rêves  Soyez joueurs  jusqu'au bout de vous mêmes  Réunissons nos fantasmes  Accouplons nos espoirs  Qu'on se fasse violence pour débarquer ensembles dans les cieux de nos mémoires clouées sur notre terre  Notre chair...

Oui...  dans les cieux de nos mémoires qui sont en friche de nos âmes éventuelles... Nos âmes mi-virtuelles  mi-réelles   Mais agissons comme bon nous semble dans ce qui est le plus noble des efforts que l'être humain puisse produire à son insu  " Disparaître " Envolés dans le bien-être et la confusion nostalgique de tous nos passés réunis...

Report this text