Pierre Scanzano

Biography

Somme toute, il n'est pas impossible que j'écrive poèmes sur poèmes. Après tout, il faut d'abord vivre pour écrire ce que l'on a vécu. Avoir du tanin, et quelque chose à vomir, et des secrets à proposer. Comme par exemple, cette idée d'absolu qui me hante. Absolu qui nous racle l'esprit... Absolu, excluant tout humanisme, parce que d'abord chose mentale. Incompréhensible - néanmoins, faisant partie de notre Tout...Décalé

Absolu qui se suffit à lui-même. Mais, c'est dans les attributs de l'homme ; la quête, la soif, d'aboutir à la quasi perfection. Imparfaitement humaine !

Alors, dans ce cas -, et seulement dans ce cas, je dis oui ! Qu'écrire, ça ne mange pas de pain. Voici donc, ci-dessous, ma modeste contribution, qui vient du monde de mon absolu. Révélé, dépecé, afin que vous puissiez vous y nourrir et qui sait, vous en souvenir...

Nourrir, comme il vous semblera bon de m'avaler, par les mots : les poèmes, poèmes en prose, nouvelles, et que sais-je d'autre de silence entre les espaces, fauchés par l'emprise du temps qui passe.

Ce temps qui nous caresse dans le sens du poil, et que dans le geste suivant, n'a de cesse de nous réduire en poussière qu'il faudra bien épousseter, pour qu'elle luise avant tout, l'absence de l'autre. Le Non de l'absolu, si irréel.

Silence ahurissant de vérité. Silence - le temps d'un signe improbable ou d'une reconnaissance, même posthume.

Peu importe, et quoi qu'il nous arrive, dévorez-moi ! Et sans fausse modestie, je vous assure que : parce que je le vaux bien, vous le valez tout aussi bien que moi...

Nous nous lirons, qui d'autre pourra nous lire?
Et fantasmer sur ce qui a été écrit et vécu?

Buvons les rêves aux becs de nos alambics...

35 texts

16 favorites

Pierre Scanzano
Send a message