Remords2

debe

Remords

            C’était dans un petit square, tout près de Notre-Dame. Il devait être l’heure de la fermeture car un gardien vidait l’endroit ou du moins il essayait car une jeune fille résistait. Elle lisait sur un banc et ne voulait visiblement pas quitter les lieux de sitôt. Le gardien parlementait, elle prenait ses deux livres, quittait son banc, et allait s’installer plus loin sur un autre banc. Le gardien chassait d’autres occupants puis revenait s’occuper d’elle. C’était une jeune fille brune, aux cheveux longs. Elle opposait une ferme résistance passive au gardien qui ne savait plus trop quoi faire pour arriver à ses fins de videur de jardin. Pourtant il ne semblait pas vouloir abandonner lui non plus. Il revenait à la charge à chaque changement de banc. Il commençait à s’énerver et finit par menacer la jeune fille. Du trottoir on n’entendait pas ce qu’il disait. Des passants curieux s’arrêtaient un moment pour observer la scène puis passaient leur chemin. Enfin le gardien eut l’air décidé et convainquant. Il menaçait la jeune fille tout en s’éloignant d’elle et en se dirigeant vers une des sorties. Sans doute menaçait-il d’alerter les forces de l’ordre. En tout cas, la jeune fille réagit en quittant son banc, et en se dirigeant vers la sortie. Mais elle laissa sur le banc ses deux livres. Le gardien l’interpella alors en lui montrant du doigt les livres et en l’exhortant sans doute à revenir les prendre. Ce qu’elle refusait obstinément de faire. Le gardien revint alors vers le banc, se saisit des livres et se dirigea vivement vers la jeune fille pour les lui rendre. Mais celle-ci accéléra ses pas vers la sortie. Le gardien courait vers elle, les livres à la main, et, du coup, elle courait encore plus vite vers la sortie. Il avait l’air vraiment désolé qu’elle ne veuille pas les reprendre. Il était tout penaud avec ces deux livres à la main.

            On aurait dit qu’elle voulait le punir en lui faisant payer son intervention par un remords.

Report this text