Renard

leto

Un bout d'moi.

Chaque jour j'bois des litres d'eau,
Chaque nuit j'bois des litres de rhum cola.
J'me shoote à la beauté de ce monde.
Élevé par la magie de Michel Ocelot,
J'aime la nuit, car c'est l'heure des contes,
Et que les gens bien sont endormis dans leur lit.
J'bois mon sang, j'lèche mes plaies dans le silence.
Je n'vois plus les gens qui comptent,
J'vois ceux qui compte pour moi, mes vrais amis.
Ma famille, pas celle du sang mais patience.
Je n'rêve pas d'une longue vie, mais d'une belle mort.
Picotements dans la poitrine contrairement à eux.
J'sens mon cœur battre, même quand j'dors.
Ta présence donne sens à mon existence.
J't'expliquerai la beauté des tableaux,
En te racontant la légende de Gray.

J't'emmènerai à Vienne, au palais Belvédère,
Et j'te servirai une vodka française qui en porte le nom.
Allongé dans l'herbe fraîche d'un mois de Juillet,
À minuit je te montrerai les constellations.
Attendant la rosée d'un ciel rosé,
Je te dirais pourquoi je suis resté si longtemps dans la noirceur.
J't'expliquerai ce monde insensé et je te dirais :

"Tu es tout pour moi, petit renard."

Report this text