Rendre possible la vérité du poème (suite)

Eric Varon

Poème


Discours impétueux de la déraison
Qui ne se réduit pas à un faux pas de la raison
Fille de la pure passion, c'est par l'ironie
Que finit la nuit
Elle permet de formuler ce qu'il y a de vrai dans l'être
Cette vérité ne cesse de résonner contrainte
De Nerval à Artaud sans plainte
Les mouvements et les travaux du jour cachent le jour
Que cette nuit s'approche et dévoile nos visages
Une porte a peut-être été poussée en ces parages
Une étendue offerte en silence à notre séjour
Inattention ou d'insolence
Emprunte à la légère obscurité sa patience
Une douce tendance à rêver me fut accordée,
Une goutte de feu toujours renouvelée
Pour toujours m'évader

Report this text