Secret cosmique

Jay M Tea

Gosse, le quatuor familial partait en vadrouille les week-ends. Sur le chemin du retour, la nuit, la tête lourde frappée contre la vitre de la voiture, j'imaginais que nous étions remorqués comme par magie par un ballet de lumières. Les faisceaux, les cordes oranges, roses et blanches des lampadaires et des néons nous tiraient sur les routes. J'avais compris le truc. J'étais le seul à détenir le secret cosmique qui nous ramenait tous les quatre, à chaque fois, à bon port.

Report this text