S'ils n'avaient pas disparus.

Claire Laok

Je me demande à quoi pourrait ressembler ma vie avec vous. Si vous auriez fait de moi une personne différente. Si vous auriez changé toutes les donnes. Si le monde aurait été complètement différent. Bien sûr que tout aurait été complètement différent. Avec un grand frère à mes côté. Pour les disputes, les bagarres, les éclats de rire, la complicité. Avec une tante, des cousins, tant d'amour à vous donner. Tant d'amour que je ne peux plus donner... Avec un grand-père et son regard bienveillant. Tout cet amour que tu n'as pas eu le temps de me donner. C'est difficile d'aimer les morts. D'aimer sans retours. D'aimer un fantasme. Une fiction qui n'existera jamais. Quelque chose qui n'aurait sûrement jamais existé. Alors je me demande pourquoi moi je suis encore là. Si au final, j'ai pris la place de quelqu'un d'autre. Si ma vie est légitime.

Et ça me prend la tête. Ça me fait pleurer comme une enfant. Ça me saoule. De ne pas savoir. De ne pas pouvoir savoir. Que tout ça n'existe simplement pas. Que je n'ai aucune photo, aucune personne à pleurer. De me dire que ma tristesse est infondée. Que je suis conne de me prendre la tête pour ça.

Report this text