Suis-je fou ?

Rythm & Poetry

Quand l'esprit ne comprends pas et que le corps est automate

Je suis retenu, je ne suis pas libre de mes mouvements…

Ma couette. Elle est décalée, je ne sais pas dans quel sens elle est, c'est impossible elle reste toujours bien droite !

Je tâte les côtés pour reconnaître le sens de ses traits, je tire pour la remettre droite, en vain, comme si quelqu'un ou quelque chose la retenais.

Je m'agite, force pour la remettre correctement, rien.

Mi éveillé mi endormi, j'allume la lumière pour la remettre, quand mon cœur s'accélère et la respiration aussi. 

Je panique. 

Gauche, droite, gauche... La couette est comme il faut maintenant. Mais j'ai peur.

Mes sens sont tous en alerte maximale, comme si j'avais fait une excellente nuit. Mais cela fait moins d'une heure que je me suis endormi.

Ce réveil en sursaut me mets en angoisse totale !

Mon coeur bats à tout rompre, la respiration s'ensuit, je me sens faible. 

Je sens l'angoisse m'envahir, je pense a appeler mes parents pour que j'y aille dormir... Impensable, à cette heure ! Voyons, t'es grand et autonome, relativise !

Et s'il venait me chercher, mon père ? Tss encore une idée farfelue, il est 1h entre dimanche et lundi, et tu veux juste remuer ciel et terre pourvu que t'arrives à redescendre en pression.

 

Je me lève, presque quelques vertiges. J'ai la même sensation que lorsque je vais perdre connaissance, lors d'un malaise vagal. En plus, je me demande si je vais réussir à me rendormir, je travaille demain et ai déjà été absent lundi dernier pour cause d'insomnie. Je ne peux pas réitérer ça cette semaine 

Je vais chercher la seule source possible de décompression et relâchement disponible ici, les comprimés aux plantes pour réguler le stress. Je m'assois dans le canapé frais quelques instants. Je souffle. Je me relève et me rassois sur le lit. J'ai froid, je tremble.

 

Je me remets sous la couette, assis. Je suis perdu, ne sais quoi penser. Suis je fou ?

Je décide de prendre le crayon, mais je n'ai plus de papier disponible. Tant pis, le bloc note du téléphone fera l'affaire.

J'écris ce que tu lis. J'en ai ressenti le besoin direct.

Pour ne pas oublier ?

 

Je crois que j'étais inconfortable et bloqué en réel dans ma couette, ce qui m'a mis en stress dans mon sommeil et réveillé en panique. J'ai déjà pas les yeux en face des trous quand je manque de sommeil ou qu'on me réveille trop brusquement, alors me tirer moi même violemment du premier cycle de sommeil profond, c'est très violent.

 

Je sens la fatigue me piquer les paupières, j'espère pouvoir me rendormir paisiblement. Je stress a l'idée d'éteindre la lumière et d'essayer de dormir... 

 

Allez, je prends deux comprimés, et je dois me calmer, souffler. Ceci n'était qu'un rêve a demi éveillé dont j'ai été tiré trop brusquement. Je suis seul, seul... Alors je ne peux que m'apaiser, je n'ai pas d'autres solutions.

 

J'ai retrouvé un semblant de calme. Ces lignes me permettent de clarifier mes sentiments, mon ressenti. Ça m'aide à me détendre. Tiens, la souris ne dors pas non plus, je l'entends gratter et courir dans le plafond. Je n'ai pas la force de l'effrayer.

 

Je ferai lire cela, j'en ai besoin. Je m'étonne moi même de recourir à cet exercice d'écriture soudain, comme si ça remplaçait le fait de parler à quelqu'un vu que personne ne peut m'écouter à cet instant.

 

J'ai cette pointe de stress a l'idée de reposer le téléphone et me recoucher. On verra bien. Il faudrait dormir quand même.

 

Beu ni 

  • Ecrire quelques lignes. Monologue que l'on ressent comme un dialogue entre sa peur et son désir de combattre l'anxiété pour dormir.
    Ecrire quelques lignes pour tromper son cerveau, pour canaliser ce qu'il faut canaliser.
    Merci pour ce partage.


    Beu ni

    · Ago about 2 months ·
    Bzh

    medusa

    • avec plaisir.... Merci pour ton commentaire. C'est exactement ça, j'écris toutes ces pensées qui se chamboulent pour les organiser et retrouver un semblant de calme.

      · Ago about 2 months ·
      280px fullmoon2010

      Rythm & Poetry

Report this text