Tel est notre désir.

Maux Délaissés.

Les mots se mêlent et se démêlent
Ton corps me traîne et m'entraîne
Nos cœurs s'enchaînent puis se déchaînent ...
 Toutes nos parties s'étreignent

Je t'aime, cœur rempli de haine
Je te désire, sous ce cri de plaisir

Mais nos maux s'emmêlent
Sous ces douceurs charnelles
Répétées, jusqu'à l'émoi

Puis s'étendre
Sur ce drap blanc
Corps de femme endormi
Contre corps d'homme apaisé.

Report this text