Au terroriste de NICE

Patrick Ewonde

« L'appel du sang est assurément irrésistible, et on ne fait jamais d'une hyène un mouton » Ahmadou Kourouma (En attendant le vote des bêtes sauvages)

 

Ils vinrent guillerets  contempler le ciel lumineux de Nice en représentation pyrotechnique,  ils  convergèrent à l'unisson vers la promenade des Anglais, marchant main dans la main, bras dessus-dessous dans une parfaite  symphonie d'amour et de fraternité. Ils n'eurent qu'un but : Contempler des explosifs déflagrants  qui produisent du son, de la lumière et de la fumée par l'entremise de composés chimiques. Et puis survint le drame,   et comme une apothéose,  l'abomination de la désolation…. Concomitamment à la  représentation pyrotechnique du ciel Niçois, une bête sauvage surgit du diable vauvert et ourdit  souterrainement un plan macabre d'une terreur extrême.  Son dessein fut d'assassiner le plus de monde possible sur cette "promenade des Anglais" frappée du sceau   de la fraternité.  Le terroriste déshumanisé décida de se muer en grand ordonnateur de l'apocalypse. Le croquemitaine décérébré, le minotaure inféodé à l'obscurantisme moyenâgeux déclama un oukase en son for intérieur : « Je suis le suppôt de Satan, vous êtes venus admirer le spectacle pyrotechnique du ciel Niçois....Tenez-le vous pour dit, plusieurs d'entre vous rejoindront le ciel pour l'éternité. Je participe à  la course à l'échalote du meurtre de masse et dans une surenchère morbide, ma représentation théâtrale sanglante générera plus de morts qu'au Bataclan… De profundis clamavi, au nom de la bêtise humaine inscrite dans mon ADN, je vais faire un carnage »

Et l'ubuesque terroriste entra en scène et sema la désolation sur la promenade des Anglais. Il prit les commandes d'un camion de 19 tonnes et fonça à tombeau ouvert sur la foule apeurée ... 19 tonnes c'est probablement le poids de sa bêtise au front de taureau. 19 tonnes c'est assurément le poids de son obscurantisme exécrable mâtiné d'une idéologie nihiliste aux relents fétides. 19 tonnes c'est surtout le poids de l'ensauvagement de son esprit expurgé de toute humanité et de toute empathie envers les enfants…  DAESH aurait revendiqué l'horrible attentat ! Nous revendiquons le désir de vivre ensemble dans la concorde et la fraternité en dépit de nos obédiences religieuses diamétralement opposées. Nous préférons  le scintillement des étoiles du  feu d'artifice,  à la nuit noire et désolée de l'idéologie mortifère de DAESH… Nous préférons le sublime crépitement des feux d'artifice aux crépitements terrifiants  des kalachnikovs qui sèment aveuglement la terreur et l'abomination partout dans le monde.

Ils  vinrent enjoués, assister au feu d'artifice, femmes, enfants, personnes âgées marchant en procession dans la douceur de l'été Niçois, en ce 14 juillet cauchemardesque.  

Ils se hâtèrent lentement  vers la promenade des Anglais, dans une extrême félicité, main dans la main, bras dessus bras dessous, des visages radieux empreints d'indicible bonheur par-ci, des sourires ostentatoires d'enfants  par-là.... Et puis survint le drame…. Le loup décérébré entra sans coup férir dans la bergerie et entama sa représentation théâtrale sanglante dont le scénario macabre fut écrit en lettres de sang. Puis l'ubuesque terroriste décérébré fut exécuté froidement par la police. Il a beau se fendre en protestations enflammées  et clamer de l'au-delà sa misanthropie pathologique,   il restera à jamais dans l'histoire, cette cuve de toilettes grandement ouverte où sera sempiternellement déversée défécations, pets, vomissures, urines, salissures…Et tutti quanti….

 

Report this text