The mysterious apple

Claude Van Hoeymissen

                                  Le mystère de la pomme intacte.

(«Mysterious Apple»: une enquête du commissaire Sansfaille)

En pénétrant dans la pièce, le commissaire Sansfaille fut saisi par la noirceur de l’atmosphère. L’endroit semblait avoir servi de poubelle à une ville entière. Tout était d’une saleté repoussante et une odeur infecte imprégnait l’air ambiant.

«On a retrouvé Mme Jgurswarnpoika!» C’est par cette phrase, que cette enquête avait commencé pour Peter…

L’ambassadrice de la Finlande, disparue mystérieusement, depuis quatre jours, avait enfin été retrouvée.… Pourtant tout donnait l’impression, que personne n’était entré dans cet endroit depuis des mois et des mois.…Mais cela confirmait, si il en était besoin que la présence du commissaire et de son équipe du S.D.A.T était parfaitement justifiée…

Du regard le commissaire Sansfaille parcourut ce lieu maléfique,et l’impression de malaise   , qu’il avait ressenti en arrivant, se confirma… A la vue, de ce qui  trônait au milieu du salon. Sur une table d’une blancheur et d’une netteté irréprochable, il y avait une pomme.…Au milieu de cette crasse, la présence de ce fruit aux contours sans défaut, et lustrée comme un objet d’art, défiait toute logique…Ce qu’ils avaient devant les yeux, paraissait tellement impossible, tellement improbable.  Comment ce fruit avait-il pu rester intacte, dans une pièce envahie par les souris?

L'incongruité de cette scène était telle, que Peter eut besoin d’exprimer son ressenti à voix haute. «Mais qu’est-ce c’est que ça?»

L’inspecteur qui le secondait , répondit ,sans réfléchir : «Mais chef, c’est une pomme!»… Cette réplique eut le don de faire exploser la colère du commissaire… Non, seulement, on l’avait dérangé en pleine nuit, interrompant une séance «d’échange culturel» intense, avec une enquêtrice d’Interpol…Mais en plus, son subordonné se permettait de se moquer de lui…ou de faire une tentative d’humour foireux ; ce qui enfin de compte revenait au même. L’empoignant par le col, Peter lui cria : «Continuez comme ça, et le Service Des Affaires Ténébreuses ne sera plus qu’un lointain souvenir pour vous!

Vous feriez mieux de vous préoccuper de la collecte des indices. Si vous en trouvez!…Cette enquête s’annonce difficile…»

Son second, un peu perturbé, par le brusque éclat de colère de son supérieur, en oublia son manuel du bon enquêteur.… Il avança la main au dessus de la table, avec l’intention de saisir la pomme.…

Peter hurla : «NE TOUCHEZ PAS À CETTE POMME!»…

Et lui, qui avait au moins pris la précaution d’enfiler une paire de gants, attrapant son jeune collègue par la bras, d’une main ferme, empoigna, avec vigueur,de l’autre main, la pomme …

Un hurlement retentit dans la pièce, et Peter reçut un coup violent au visage, en réponse à son geste.…

…Peter se réveilla alors…une main serrée sur le sein droit de sa femme…Devant lui son épouse s’était dressée dans le lit…Dépitée d’un tel réveil, tout autant en colère, que choquée par cette attaque nocturne…

Peter tenta, en bredouillant, une explication, forcément vaseuse. Tout en se disant, en lui-même, que la lecture des romans de Stieg Larsson...ne lui valait décidément rien…

Peter Sansfaille «Héros réveur ou Réveur Héros?» Janvier 2013

Report this text