Tic-Tac.

brume_ephemere

Pour tout ces rêves oubliés et l'enfant en nous que l'on a abandonné.


Le temps fait tic-tac et éveille tes tics les plus nerveux.

Il te course et te rend fiévreux.

Les secondes défilent,

Les minutes s'entassent,

Les heures passent,

Et les jours comptent.

Tes jours comptent et tes calculettes n'en feront rien.

Alors tu rêves, tu fais, tu te donnes, tu te dépasses.

Mais tes efforts sont vain,

Tes plans sont frêles.

Il est trop tard, 

Tu as raté ton train.

Tes rêves tournent maintenant au désarrois dans la nullité absolue du tourbillon temporel.

Oh, quel sort cruel.

Le toi astronaute reste suspendu dans l'apesanteur,

Le toi leader d'un groupe de rock résonne toujours dans une salle vide,

Le toi pompier reste coincé dans les flemmes, la chaleur,

Et le toi avocat demeure perdant de tout procès. 

Tes rêves ne sont plus.

Ils n'ont plus place dans tes pensées.

Les tics tacs ont su les engloutir.

Tout ce qu'il te reste, ce sont les miettes qu'ils ont bien voulu t'offrir.

Tu n'es plus un enfant,

Tu a dû grandir.

Tu travailles maintenant dans une grande entreprise.

"Tu as mûri."- Qu'ils disent.

Mais ce n'est vraiment pas ce que tu ressens. Pas tout au fond.


Par ce que peut être qu'au fond,

Tu ne restes toujours que l'astronaute, le chanteur, l'avocat ou le pompier de tes plus doux rêves d'enfant.

  • Si tu regardes sans arrêt l'horloge de ta vie, les heures passeront plus vite que tu ne le penses...

    · Ago over 1 year ·
    Capture d'e%cc%81cran 2019 01 05 18.40.31

    Marcus Volk

Report this text