Tirs au But

Robert Arnaud Gauvain

- Et bien re-bonsoir chers amis téléspectateurs, amoureux du sport et du beau jeu, nous nous retrouvons en direct du Stade Patlhétique Banlieusard pour suivre cette prolongation inattendue. Pour ceux qui viendraient de nous rejoindre, un point sur la situation : On a eu un début de rencontre serré où l’ AS Administration s’est défendue bec et ongles, mais la partie a tourné à l’avantage de l’ Olympique Fainéante. Et pourtant la Fain’ ne partait pas favorite dans cette lutte pour le titre de congé maladie prolongé ! Et pourtant, et pourtant… à la treizième minute, à l’entrée de la surface, l’ OF a surpris son monde en effectuant un superbe geste technique. Une passe en profondeur, puis un lob au dessus du gardien Toubib qui n’a rien pu faire d’autre que de concéder trois semaines d’ arrêt maladie ! On revoit ici cette superbe action au ralenti… un commentaire, Monsieur le Président?

            - M’ enfin mon cher Ministre de la Fonction Publique, c’est là qu’ on voit clairement le savoir-faire de Menteur… pas de doute cet avant-centre fait encore une fois la preuve de son talent, là , Moi j’ dis, euh, il a totalement mystifié le gardien, là !

            - Absolument ! L’ Admin’ a été un peu sonnée et a bien failli s’ en prendre un autre vers la quarantième minute sur un coup-franc de Tirocu, mais Toubib a montré toute sa classe de goal en arrêtant une talonnade vicieuse, une absence de prise de médicament qui aurait assurément scellé le sort de son équipe et tué le match ! Quoiqu’il en soit, l’ OF avait des raisons d’être confiant à la mi-temps ! Néanmoins, Président, son capitaine nous a confié dans les vestiaires qu’il s’ attendait à une réaction de l’ ASA, et que l’ OF ne devait surtout pas se déconcentrer et continuer à jouer son jeu… il avait vu juste !

            - Tout à fait mon ami ! Pasque Moi j’ dis dès la seconde période, j’vois alors des Admins qui z’ étaient beaucoup plus combatifs, qu’ ils sont revenus à leurs fondamentaux. Le collectif s’est, comment dire euh, soudé derrière ses joueurs de champ, il a haussé le ton du niveau de son jeu, en maintenant un pressing constant qu’ a empêché les Fainéants de développer leur jeu de comédie et de paresse, là !

            - Exactement cher Président ! Les tentatives de la Fain’ pour reprendre la main…

            - Vous voulez dire le pied !

            - Ah! Ah ! Ah ! Très drôle !

            - Désolé camarade, elle était facile, mais Moi j’dis c’ que j’ fais, j’ fais c’ que j’dis et y fallait que j’ la fasse !

            - Ah quel boute-en-train ce Président ! Bon avec tout ça où en étais-je ?

            - Vous disiez de la réaction de l’ ASA.

            - Ah oui, merci. Donc je disais que l’ OF, malgré quelques tentatives…

            - Oui, et encore quelques tentatives, quelques tentatives, quelques tentatives… quelques tentatives désespérées, là, surtout quand même. Tenez, regardez, on nous remontre la seule occas’ réelle des Fain’ : et encore, au départ de l’action, y’ a une erreur du milieu défensif de l’ ASA, Secrétariat, qui fait une belle boulette en oubliant d’emporter le ballon de la prise en charge mutuelle dans sa course… Y mériterait d’ être révoqué vite fait bien fait cuilà ! Ca aurait pu être grave, hein ! Mais heureusement, l’ OF a agit avec trop de fébrilité sur ce coup-là ! Moi j’dis que quand qu’on tente une reprise de volée sur une erreur administrative faut’ être opportuniste, certes, mais faut’ aussi être précis, et là, ce boulet de canon qui part dix mètres après le rond central, faut être drôlement, hein, euh, optimiste pour penser qui puisse être cadré !

            - Ah ça, un tir de loin, c’est souvent un aveux d’impuissance…

            - Et c’ qui d’vait arrivé est arrivé !

            - Oui ! A la soixante-seizième minute , Psytruc élimine deux défenseurs…

            - Bin tenez, y nous le repassent là !

            - …Et il envoie une balle très travaillée dans la lucarne : imparable. Regardez-moi ça, tout en finesse… c’est tout à fait son style à Psytruc, ce genre de ballon avec un effet peaufiné, c’est un vousêtesapteàreprendreletravail qui a fait mouche ! Les deux équipes se retrouvent donc à égalité à l’ issue du temps réglementaire. On en vient donc à cette prolongation qui va se dérouler sous très haute tension, puisque je vous rappelle chers téléspectateurs qu’elle se jouera à la mort subite. Président, vous nous rappelez les règles de la mort subite, s’il vous plaît ?

            - Ah bin c’est simple de chez simple… La première équipe qu’elle marque, elle gagne le matche ! Si que l’ Administration, elle, elle remporte une belle victoire à l’ arraché, le club de l’ Olympique Fainéante, lui, bah y sera relégué à retourner au boulot et ça lui fera les pieds !

            - Les foot, vous voulez dire !

            - Ah ! Ah ! Ah ! Très drôle ! Vous êtes aussi un rigolo Monsieur le Ministre !

            - Oh , j’essaie juste de vous imiter, Président, enfin, avec un peu moins de talent, bien sûr car je n’ai pas votre esprit, disons, aiguisé !

            - Allez lui, flatteur, va !

            - Non pensez donc c’ est sincère, votre luminescente altesse impériale du… Mais, voilà les joueurs qui arrivent ! Ah, dans ce tout nouveau match qui commence, les Fain’s ne partent pas favoris, ils ont un peu baissé les bras – c’est un peu caractéristique de l’ AS Fainéante remarquez !

- Hé dis-donc, le comique ici que c’est moi tout seul !

- J’ implore humblement votre Pardon, sublime grandeur lumineuse des…

- Ca va, ça va, j’ai saisi l’ idée…

- Oui, euh, alors donc, à la fin des quatre-vingt-dix minutes, les feignasses semblaient résignés… Il a fallu sacrément se remotiver dans les vestiaires, parce que l’ avantage est à l’ Admin’ !  Attention… Coup de sifflet et… c’ est reparti ! Houla, on a l’air de débuter à cent à l’ heure, côté OF ! Tirocu… Glandu… Glandu qui passe à Assisté… Oui ! Très belle Interception de l’ Admin ! Allez, on y va les gars, on s’est pas levé tôt pour rien quand même ! Rigoureux qui relance pour Fayot… Fayot qui centre pour Méritant… pfff, mince, pas assez précis, et ballon perdu pour l’ Admin’ ! Les Fain’s qui repartent à l’ assaut ! Ca joue vite avec Syndiké…

            - Ouais Moi j’dis qui ont mangé comment euh, du lion, là.

            - Oh, la la ! Le débordement de La Flemme, oh la feinte !

            - ‘ Ttention !... Et… Meeerde ! Buuuut ! Zuuuut ! Flûûûûte ! P… !

            - Iiiincroyable ! Incroyaaaable ! A peine plus d’une minute de jeu dans ce temps additionnel, et l’ Olympique Fainéante vient de réussir un hold-up ! C’est éééénorme ! Enoooorme ! La Fain’, contre toute attente, gagne aux prolongations d’ arrêt-maladie ! Ah ce vieux truc de la replonge dans la dépression, ça marche encore, comment Toubib, le gardien de l’ ASA a-t-il pu se laisser prendre à cette vieille feinte éculée ?

            - M’ enfin…

- Euh… Président ?

- M’ enfin j’pense Moi qui l’ y croyait pas… Moi non plus, là, j’dis qu’ j’y crois pas… c’est pas possible…

            - Mais si, Président, c’est possible… Ah, la, la ; on pourra bien sûr reconnaître du talent à tout le collectif Fainéant mais quand même, il y a une bavure de Toubib… le ralenti est extraordinaire : on voit Toubib se trouer devant le tir de La Flemme, alors que Psytruc lui faisait des grands signes pour expliquer que c’ était une ruse ! C’est vraiment dommage qu’il n’ait pas capté les avertissements de Psytruc ! D’ailleurs ce dernier est comme tétanisé, incrédule ! Ah il va y avoir du remue-ménage chez les Admin’s !

            - Ah bin Moi, je suis, comment dire euh, comme vous. C’est une nouvelle défaite de la France qui travaille, là…

            - Oui c’est un échec… Il faut dire qu’ elle les enchaîne, les défaites… Ce n’est pas à moi d’en décider mais, à votre avis, vous ne pensez pas qu’elle devrait peut-être changer d’entraîneur, la France ?  Euh… oui, enfin je veux dire… euh bin la France qui travaille, hein, vous me comprendez, hein ?

            - Ouais c’est bon, t’inquiète pas, on a compris…

 

Report this text