Toc, toc.

Adèle Vouge

- Toc, toc.

- Qui est là ?

- L’Amour.

- Je ne te connais pas. Que veux-tu ?

- Que tu m’ouvres la porte.

- L’Amour ne frappe pas, il entre sans préavis.

- J’ai voulu être poli.

- L’Amour ne cherche pas à être poli.

- Alors j'ai dû me tromper de porte.

- Non, je pense que tu t’es trompé d’habit.

- Comment cela?

- Tu n’es pas l’Amour, car je l’attends et ma porte est ouverte. 



Report this text