Toi

Adrien Crispyn

Toi,

Pas Elle.

Plus jamais.

Oui j'ai eu tort,

Je ne suis pas fier

De ce que j'ai commis.


Vain le voeu de rester droit :

Malgré notre amour éternel,

Je suis, dans le néant, tombé.

À présent surgissent les remords,

Les cauchemars, que je redoutais hier.

Aime-moi toujours, pardonne-moi, je t'en prie.


D'un fantôme du passé, je me suis épris.

J'ai bu tous Ses mots tel le suc d'un ayer,

Désaltéré par Ses appas. Alors,

Las, j'ai cru Son corps déshinibé,

En oubliant que tu es celle

Dont le coeur m'a élu roi.


J'ai, d'avouer, omis :

Closes, mes paupières

Vont, de la Mort,

Préférer

La belle

Voix.

Signaler ce texte