Ton absence

floriane

Un silence obsédant,

Une troublante absence,

Une béante souffrance ;

Je lance une prière dans le vent.

 

Une douleur lancinante,

Une latente stupeur,

Une insolente peur ;

Je meurs, je dévale la pente.

 

Et c'est ça vivre sans lui ;

Banni le rire dans ma réalité.

Et le toit de mon âme fuit ;

Pluie qui vient tout emporter.

Implorer la vaine accalmie ;

Tarie comme la neige en été.

Gelé mon cœur qui s'ennuie,

Son exil vient de tout éclater.

 

Un immense néant,

Une violente carence,

Une blessante distance ;

Je danse sous l'œil de mes tourments.

 

Une torpeur errante,

Une mendiante horreur,

Une déferlante d'heures ;

Je meurs d'une agonie évidente…

 

2014 © Floriane Aubin
Report this text