Un doute

Callahgan Word

Tel un parasite

Définitivement incrusté

Dans nos corps,

Unis et disloqués

Par notre amour,

A la fois éphémère

Et tellement éternel,

Qu'on s'est condamné

Qu'on est con damné

Tu joues au plus fort

Tu me fuis, tu m'inscites

A te suivre dans l'amer

Tu me saisis, languis

De nos baisers, nos étreintes

L'évidence s'est confondue

Dans l'absurde humanité

Et j'ai eu beau lutter

Me soumettre à ta colère, ta passion

Et surtout tes désillusions

Je suis devenue le symbole de ta haine

Parmi toutes les femmes, j'en suis la reine

Et pourtant je garde l'espoir

Qu'un jour tu pardonnes

Qu'un jour les cloches sonnent

Autrement que pour un au revoir

Report this text