Un relâchement du rouge

pierreantoine

Ce soir, les principaux indices boursiers terminent dans le rouge, un rouge assez prononcé, à Paris, Londres ou New York.


A qui profite le crime ?

Les petits jeunes hommes font la queue devant les permanences de la Marquise Viansson-Ponté. Les pauvres sont ruinés, ils n'ont pas le sou et, c'est juré, ne rechigneront devant aucune tâche ingrate dans les bras de la Marquise, si celle-ci consent à leur ouvrir sa porte.

Elle enfile les jeunes gens comme d'autres enfilent les perles.

Repas chez elle, elle cuisine. Corinne adore les cancres, les benêts, les costauds qui ne savent rien faire de leurs dix doigts.

16 ans, ils n'ont plus envie d'aller en classe...

Les femmes comme Mme la Marquise n'arrêtent jamais de rêver des rêves érotiques, ne cessent jamais de penser au sexe.

Sa porte restera ouverte toute la nuit...

Le tumulte reste intérieur.


La foule des candidats, des garçons mal dégrossis qui font le pied de grue devant la porte fermée,- on entend les murmures entre deux appels discrets- cette foule mélancolique trahit la rigueur de l'hiver qui s'annonce.

Plus un sou en poche !



L'antithèse de la marquise de Sade, la Journaliste Libanaise Léa S... ne désarme toujours pas.

Elle souffre d'une sorte de fièvre haineuse qui lui interdit d'admirer quoi que ce soit (ou qui que ce soit).



Les Néerlandais sont assez patriotes, quand il s'agit du prestige et du rayonnement de leurs écrivains.

Des amateurs Flamands de Neel Doff m'offrent une certaine somme d'argent...

Il s'agirait de faire de cette auteure née aux Pays-Bas mais d'expression française, une source d'inspiration et une muse littéraire pour nombre de nos grands écrivains.

"Jours de famine et de détresse", paru en 1911, un récit plein de puces, de recherches vaines de petits boulots, de misère familiale...etc. annoncerait ou inspirerait d'une certaine façon les récits d'enfance de LF Céline, par exemple...

Intéressant, honnête, mais sans suite.



Admiration pour les oeuvres de ces peintres qui savent nous suggérer l'horreur et le sang versé inutilement.

Francis Bacon, mais aussi Rustin, Music, Vitkovsky et l'Ecole de Londres.


Report this text