Un ventre s'écriant : viens, né

peterpanpan

L'angoisse de ne pas accoucher

D'un creux en soi qu'on berce

C'est une longue gestation 

Le temps nous en donnera t-il le temps ? 

J'aimerais me satisfaire de sentir croître 

Et de porter un fruit à la maturité incertaine

Mais trop de choses rappellent le gâchis 

De ces bourgeons brisés verts 

Et des branches inconsolables 

L'angoisse creuse un ventre toujours plus rond pour ce fruit

L'espace augmente, mais ce qui le borde vieillit

Il faut se croire fertile

Comme ces arbres jamais trop vieux pour fleurir 

Que jusqu'à la fin, l'occasion est là


Report this text