Une pointe de glace

black-word

D'autres textes sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/BlackWordPage/

Elle ne se rappelait plus comment tout ceci avait commencé mais, en regardant sa vie, elle se sentait heureuse.


En cette journée de début d'été, elle regardait le monde baigner dans la douce chaleur de la matinée, portée par l'arrivée des rayons du soleil qui traversaient déjà la vitre pour l'atteindre. Cette agréable sensation fit monter à sa bouche un sourire qui ne souhaitait que s'étirer avec elle. Dansant presque à chacun de ses pas, elle se rendit dans la salle de bain pour remettre en ordre ses cheveux avant de prendre un bon petit-déjeuner. Puis elle s'habilla pour commencer de toute sa bonne humeur cette journée.


Prenant à plein poumon l'air chaleureux du monde, marchant dans les rues de la ville, elle regardait les gens qui commençaient aussi leur journée.


Arrivée à son collège, elle serra tous ses amis dans ses bras, heureuse de partager cette journée avec eux. Ils se mirent à discuter de tout et de rien, partageant leurs dernières histoires avec humour et dérision, avant de se rendre en classe.


Surprenamment, elle trouva les cours intéressants et faciles, même pour les matières qu'elle aimait le moins. Mais les récréations et la pause déjeuner dans le petit parc à côté de son établissement scolaire furent bien meilleures à ses yeux. Dans un moment de silence avec ses amis où chacun profitait du beau temps, elle s'était amusée à trouver des formes dans les quelques nuages présents dans le ciel, avant de regarder sur son portable des messages affectueux qui lui avait été envoyé.


A l'approche de la fin de cette journée, elle se demandait comment bien la conclure.


Tandis qu'elle s'apprêtait à rentrer chez elle, elle reçut un nouveau message se résumant à "Je t'aime !"


Elle allait regarder le nom de l'expéditeur, quand soudain un son strident retentit dans ses oreilles, au point de lui percer le crâne. Sa vision commença à se brouiller. elle perdit l'équilibre et tomba au sol. 



Se redressant dans son lit, elle se tourna vers son réveil. Sans l'éteindre, les yeux encore embués et la bouche pâteuse, elle émit un profond soupir de déception.

Report this text