une prostitué n’est pas une pute, mais une heroine

margxt

Un cerveau trop rapide, un beau père alcoolique, et...bah une vie normal finalement..."normal" j’ignore si c’est le bon mot, simplement j’en dirais que c’est mon histoire

-maman où est François ?

-Je l'ai virée! Je n'en pouvais plus...  

-Oh maman!!!Je t'aime tellement! 

-On ne sera plus que...

La sonnerie de mon réveil ne laissa pas m'en temps a ma mère de finir sa phrase qui devais s'averer plus belle que la réalité...Mais évidemment c'etait impossible...il était toujours bel et bien là... Déjà saoul...à 7heure. En vérité je n'ai aucune empathie ni pitié pour cet ivrogne, simplement pour ma mère. Qui doit le supporter, requérir à ses besoins ( je vous laisse les imaginer) être à son service toute la journée. Et lui..il ne bouge pas un petit doigt et reste avec ses bouteilles dans le canapé à crier « Ronaldo!!allez bouge toi sale con! Mais nan! Bouge ton cul allez cours!!!olala! »  Il n'est rien pour moi...il vit sous mon toit depuis que papa est partis. J'ignore si il est quelque chose pour elle, quand j'essaie de lui en parler elle change de sujet ou me réponds « on en a déjà parler  Aurélie... » ce qui n'est pas le cas car  elle ne me donne jamais de réponse. Quand mon père a décédé, nous avons vite été juste financièrement, jusqu'à ne plus avoir d'argent dutout. Nous étions en conflits avec la famille de mon père été ma mère n'avait plus de parents ... puis la boîte de ma mère a fait faïte un an plus tard et ils ont liscencié plus de 150 employés... ma mère a enchainé les petits boulots mais ça n'en sufisait pas... 

Alors un jour ma mère est rentrée dans ma chambre les larmes aux yeux, d'un air sombre elle m'a dit...oh je ...rien que d'y penser j'en m'en veux tellement. Elle m'a dit" j'ai peut être une solution...en dernier recours...fin ce n'est pas une solution mais de la survie. Tu as 11 ans tu es en pleine croissance tu as beaucoup de besoins. Alors maman va travailler le soir d'accords?" Je n'ai pas compris de quoique elle parlait...j'en venais d'avoir 11 ans... puis un jour elle m'a présenté cette homme..."François" il ne m'a pas fait mauvaise impression. Il avait l'air gentil. Malgré ma colère et ma peur qu'elle oublie papa j'étais heureuse de voir qu'elle avais  quelqu'un. Elle m'avait expliqué qu'il se s´etaient rencontré au travail.

Un jour à l'ecole un garçon m'a dit "ta mère la pute" je n'ai pas compris la signification exacte,lui non plus évidemment. Et en allant me coucher j'ai eu un déclic! Et j'ai tout compris...j'en me suis mise à pleurer, pleurer, hurler!J'aicompris que ma mère avait dut se...se prostitué pour que je puisse bouffer! Et ce François! Devait être un client, l'a trouver mignonne et lui a promis la lune! Si ma mère a dût et doit vivre cet enfer c'est pour moi. Cette culpabilité me hante à chaque instant ou je regarde ma mère  aux font des yeux. Jamais je n'ai réussi sa a lui en parler. Depuis ce jour j'ai compris que la vie était injuste mais que ćetait comme ça.  Elle aurai pu se sucider et bien non... pourtant je sais qu'au font d'elle elle est morte. Ma mère est mon héroïne, la femme la plus fortes que je connaisse. 


Report this text