Vicissitudes de la vie.

briseis

786 mots de délires et autres pensées.

Parfois, je crois que la vie est drôlement faite. Elle ne se construit pas, pas par la main des Hommes en tous cas. On ne sait pas trop où elle nous mène, on n'en comprend ni la fin ni le début. On commence par se demander comment on est arrivé là. D'où sort ce miraculeux hasard, qui fait qu'un être humain pense, réfléchit, choisit ? La biologie nous raconte comment cela arrive, mais pas pourquoi. Et puis, une fois que c'est fait, qu'est-ce qu'il reste ? Est-ce à ce petit bout d'être vivant, de choisir ce qu'il fera durant sa courte ou longue vie ? Il ne sait même pas s'il sera encore là dans deux ou trois ans. Alors comment peut-il faire des projets pour ses vingt-cinq ans ? On parle de carrière, de projets professionnels, de vocations, de tout un tas de choses, mais souvent, cela n'a rien à voir avec notre tout premier vœu. Je me demande ce que je vais faire, moi. Je me demande pourquoi je dois y penser, puisque de toute façon, cela se fera sans moi. Ce sont des opportunités et des chances qui se présentent, ou pas, d'ailleurs. Des offres, des choix mais qu'on ne choisit pas vraiment. Je n'ai pas toujours l'impression de penser de façon cohérente. Surtout quand je pense au futur, à l'avenir. Parce que tout change si vite ! On n'a pas le temps de penser ni de planifier quoi que ce soit. Je suis là, maintenant, et dans quelques secondes, si ça se trouve, je serais diplômée, ou mère, ou pire, vieille ! Qu'est-ce que c'est que ce bordel, enfin ?! Je ne sais pas précisément ce que je veux faire de ma vie, mais je sais ce que je ne veux pas en faire. Je ne veux pas que mes années de travail soient vaines, que mon acharnement n'ait servi à rien, je veux être utile, je veux qu'on se souvienne de moi et de ce que j'ai fait. J'ai envie qu'on cite mon nom dans les manuels scolaires et que les jeunes aient envie de me ressembler, je veux que le monde soit plus beau quand je ne serai plus là, et je veux participer à son amélioration. Je veux que les générations qui viendront après moi essaient de suivre l'exemple - que je ne suis pas, mais que je suis, suivez donc ma logique. Est-ce si compliqué, de faire des choses qui en vaillent la peine ? Je veux aussi faire des choses que j'aime. Je veux écrire et apprendre, parler plusieurs langues et voyager, et je veux faire de la politique ou du moins m'impliquer, je ne veux commander personne mais je veux qu'ils décident de leurs sorts. Je veux regarder les gens et aider les plus démunis, je ne veux pas baisser les yeux dans la rue devant un sans-abri, parce que j'ai honte d'avoir plus de chance que lui. Je veux rendre le système plus juste, je veux rendre les hommes plus humains, plus compatissants, plus intelligents. Je veux changer la nature humaine mais je ne peux pas faire ça, pas vrai ? Je veux connaitre tout ce qu'il y a à savoir, je veux pouvoir lire toute la journée et en même temps regarder la télé, je veux faire plusieurs choses en même temps parce qu'il n'y aura jamais assez de moi pour faire tout ce qu'il y a à faire et je ne veux pas jalouser quelqu'un parce qu'il a fait quelque chose que je n'ai pas pu faire. Je veux continuer l'équitation, reprendre la musique et jouer à un concert, aller à l'université et vivre à New-York, mais aussi à Seattle et à Paris, peut-être même au Canada parce que c'est plutôt sympa. J'ai envie de pouvoir me balader en mer des Caraïbes, je veux voir le Pérou et l'Inde et le Japon et la Thaïlande et à peu près tous les endroits et recoins de cette sacrée planète.

Je veux rester jeune pour garder l'énergie qu'il faut pour faire ça pendant toute une vie. Et je veux une longue vie, pour rendre celle des autres meilleure. Je veux trouver le remède contre le cancer et autres maladies, la solution à la famine et à la guerre. Je veux faire toutes les études du monde et être utile, pour une fois. Je ne veux pas qu'on parle de tout ce que j'ai fait, le jour de mon enterrement, mais je veux faire de bonnes choses dont tout le monde se rappellera, et faire en sorte que les autres aient envie d'en faire autant. J'ai juste envie d'essayer.

Je veux juste le temps de vivre et d'exister. Je veux juste un peu plus de temps, quoi ...

Report this text