20 secondes

Hyacinthe Viroulaud

Nous partageons certaines pages

De l'histoire de notre sang

Il y a de la ressemblance dans nos visages

Le mélange réussi de nos parents

Tu as toujours été plus sage

A ne pas perdre ton temps

 Et ça malgré ton âge

 

Hésitant,

Laissant  de coté mon courage

Je me retrouve distant

A me forger un blindage

J'aimerais le dire, même en chuchotant

Incapable, mes mots s'emmêlent sur un tatouage

A ton bras, je n'ai plus de souffle, j'ai donc pris le vent  

Voyage en vain, changement de paysage

 

Tes demain ne sont désormais plus les miens

Mes yeux se ferment un moment

Je peux voir à travers les tiens

Je compte un temps, jusqu'au nombre 20

Le 20, 

Tous les deux, il nous a vus respirer un matin

Le deux suivis d'un chiffre nul, qui las bas ne vaut rien 

 Il reste dès lors « deux » ……..dont une qui te ressemble  

Je veux croire humblement en un signe du destin

Et que même à mille lieux, l'autre ça pourrait être moi



Report this text