À gloire de providence

Yannick Bériault


Dans la trombe vibrante

                     du temps

        je ne sais

           rester entier

         et un, de jour

               en jour


Je ne connais l'aurore

       que dans la joie ascendante

       de mes levers parfaits


Le Monde est si étrange,

    qui a besoin

         d'exaltés regards

     pour se voir lui-même

       en ses érections florales


Et j'ai dit :

      je ne sais les voir

  qu'en mes levers parfaits…

      qui pourtant existent !


Ils existent,

    mes levers parfaits,

    les ascendances

        chaleureuses

              de mes vols


et sur eux se fondent,

   à travers la légion des

     tremblements de mon corps

   mon chant unique

   à gloire de Providence


 - - - -

Illustration : Tiziano Vecellio, Tête d'homme

Poème d'abord publié sur lesensdutemps.tumblr.com

  • Merci à vous.

    L'optimisme nous reviens quand la lucidité a été jusqu'au bout d'elle-même.

    · Ago almost 7 years ·
    11033880 825117154233339 6283109977325325793 o

    Yannick Bériault

  • Merci de nous faire partager votre univers, vos images. J'aime particulièrement "je ne sais/ rester entier/et un",
    "les levers parfaits" et "les érections florales".
    Merci pour ce réveil "optimiste". :).

    · Ago almost 7 years ·
    Desert242

    pierredesilence

Report this text