A la poursuite du bonheur ?

melow

Je n'y arrive pas. C'est au-dessus de mes forces. On ne m'avait pas préparée à ça. A ce que la vie soit si pénible. Tout est toujours si épuisant. Il faut sans cesse se battre, pour être une meilleure personne, pour avoir plus d'argent, plus d'amis, plus d'attention. Est-ce que c'est ça le bonheur ? Je prétend toujours être heureuse, et je dis toujours que je vais bien. Mais je ne suis pas certaine que ce soit vrai.
Je me rappelle de moments où mon bonheur n'avait pas de limites et où je me sentais indestructible. Tu faisais ma force avant de devenir ma faiblesse. Tu me manques. Je ne sais même pas pourquoi. Tu es tellement con !
Aujourd'hui, tout me semble fade, insipide, gris. Je me rappelle de la passion qui m'animait autrefois. Pour les livres, les bonnes histoires surtout, celles qui font voyager, qui me faisaient vivre bien plus intensément que ma propre vie. Est-ce parce que je me suis mise à aimer la vie que la fiction m'est apparue plus terne ? Et la musique, oh mon dieu la musique, aucune étreinte n'aurait pu la remplacer. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. La musique me manque. Et il y a la peinture aussi. Même ça, c'est devenu difficile. D'abord parce qu'elle me fait penser à lui puis ensuite parce qu'elle me met toujours face à mes faiblesses. Mon dieu, qu'est-ce que je déteste mes défauts. Finalement, c'est un peu comme si ces dernières années, je n'avais été que l'ombre de moi-même.
Je me demande bien comment tu as pu tomber amoureux de ça pendant aussi longtemps, franchement, ça me sidère. Puis je me dis que tu m'aurais tellement adoré si tu m'avais connue telle que j'étais avant. Est-ce que tu m'aurais aimé ? Est-ce que tu crois que tu as cessé de m'aimer parce que je m'apprêtais à redevenir moi-même ? J'ai beau remuer la question dans tous les sens, je n'arrive pas à comprendre. Je ne comprends pas pourquoi tu ne m'aimes plus.

  • Le bonheur... Cette façon puérile d'aller d'une souffrance à l'autre.

    · Il y a 6 mois ·
    Un inconnu v%c3%aatu de noir qui me ressemblait comme un fr%c3%a8re

    Frédéric Clément

    • Pourquoi puérile ? Ne s'agit-il pas plutôt d'espoir que de bonheur ?

      · Il y a 6 mois ·
      So3n2arw

      melow

    • Ce commentaire de ma part était "un mot" comme on dit!
      Mais vous avez sans doute raison, il s'agit plutôt d'espoir que de bonheur... Et c'est bien là le problème!... NOTRE problème... Le grand malentendu dans notre façon d'aimer ou d'être parmi les autres.

      · Il y a 6 mois ·
      Un inconnu v%c3%aatu de noir qui me ressemblait comme un fr%c3%a8re

      Frédéric Clément

    • Totalement d'accord. Merci d'avoir commenté en tout cas ! :)

      · Il y a 6 mois ·
      So3n2arw

      melow

Signaler ce texte