A Meldi, Mon Grand Frère

Yyyyyyyy Xxxxxxxx

Déjà dès ton plus âge tu étais mon protecteur

Pour ne  pas entendre les disputes de nos parents

Je me blottissais dans tes bras

Ballotés de droite à gauche, seuls dans les rues

Même les endroits les plus infâmes

M'importaient, nous dormions ensemble

Notre propre famille nous a rejetés

Nous étions les enfants de peigne cul

La dénonciation a été notre salut

Le gyrophare nous a accompagnés à la Maison des enfants perdus

Nous sommes rentrés très vite dans le moule

Notre code était le silence

La fée bleue s'est posée sur nos têtes d'anges

A la Maison aux Violettes

La résilience nous a permis de mettre entre parenthèse notre  passé

Nous avons réussi notre passage à la vie

Malgré ton état de faiblesse  tu m'as accompagnée

Sur le quai de la gare pour une dernière étreinte

J'ai repris ce train encore plus attristée

Pour t'accompagner à ta dernière demeure

Ta vie a été un perpétuel combat

Seuls toi et moi dans les rues

Tu me traînais par la main

Souvent j'aurais préféré ne pas me réveiller

Mais tu voyais toujours la fin du tunnel

Je voyais la vie en rose avec toi

Le jour tant redouté est arrivé

Tu m'as lâché la main

Mais je te promets mon grand frère

De garder le sourire

Mais j'aurais aimé de suivre au Paradis Blanc

(Le Sourire de Mara de Mina Limanne)

  • Beaucoup d'émotion pour ce texte rempli d'amour. Beau partage Mina...

    · Ago about 11 years ·
    Version 4

    nilo

Report this text