À mon amie, Marie…

Corinne Christol Banos

Nostalgie


Tu bois ce soir à côté de moi
Que bois-tu si ce ne sont mes mots ?
Toi qui te noies au son de ma voix,
Les syllabes tombant tout au fond de l'eau.

J'entends tes paroles cristallines
Goutte à goutte malicieux,
Distillant peu à peu tes notes malignes
Pas à pas très curieux.

Tu échafaudes ton prochain amour
Ton équipement d'amoureuse dans le dos,
Virevoltante au cœur de ta tour
Prince charmant, qui pour toi sera beau.

Tu es prête pour le grand saut
Sensationnelle dans ta robe d'hirondelle,
À déchaîner sa passion du plus haut
Pour eux, pour Lui, pour toi, soit belle.

Car, quoi de plus extraordinaire
Que de passer devant Monsieur le maire ?
Vêtue d'une seule tenue
Celle de l'amour tout nu.

Alors toi mon amie, tu me confies
Tes doutes, tes bonheurs, tes conflits,
De ta voix douce et tremblotante
Tu chancelles sur la prairie verdoyante,

De ton amour bientôt à porter de main,
Avec la flamme chatoyante
De tes larmes chancelantes,
Qui ruisselleront au creux de tes reins.

Alors mon amie je te le dis
Le grand amour bientôt tu récolteras
Car pour toi qui le frémit
Plus rien ne t'en détournera !



Report this text